MESSAGE DE BIENVENUE


jeudi 10 juillet 2014

MERCI POUR VOS REPONSES AU SONDAGE EN COURS

Edito du 10 juillet 2014.

Chers lecteurs du blog, 

C'est sympa de répondre à ce sondage. Mon temps est pris par de la "bidouille", je me suis polarisé sur la réalisation d'émetteurs VHF et UHF à quartz.
Et il faut ajouter, le temps pris par les travaux divers dans la maison, suivants les désirs d' YL et les caprices de la météo !!!
Donc, les articles sur les annonces de vols seront de nouveau élaborés, ainsi que sur les trajectoires prises par les ballons. Je pense que cela correspond à une forte demande des opérateurs côté français.
A moi, de rédiger en fin de journée en évitant les horaires nocturnes !
Cette occupation peut manger les heures de sommeil avec un coucher vers 1h30 locale au moment du lâcher de la RS de Herstmonceux !
Une interruption et même un ralentissement sérieux a été provoqué par mon intervention chirurgicale à l' hôpital de Calais et vous comprenez que je ne pouvais plus assumer la rédaction des articles. Par contre les réalisations ainsi que la programmation ont recommencé dans la journée, quand le temps le permettait.
Je suppose que les radioamateurs français vont se mettre de plus en plus à la réception des ballons-sondes  lâchés par des radioamateurs sur la bande 434 MHz et continuer aussi sur 144,650 MHz. Et faire des lâchers !
Des indicatifs nouveaux sont apparus, c'est très encouragent ! C'est pourquoi, j'aurai à vous proposer quelques articles sur les émetteurs de conception OM ainsi que des articles sur les GPS qui vont avec. Certains choisiront le "tracker" commercial, certes, mais il y a encore des choses intéressantes à faire dans le cadre de la licence de radioamateur.
L'occasion est bonne pour attirer votre attention sur le fait, que nous devons effectuer nos projets de ballons-sondes lâchés par des radioamateurs , ou de ballons d'amateurs tout court en respectant les législations françaises.
Il y va de la survie de l'activité des ballons, en France. Même si cette activité ne serait pas interdite, toute anomalie commise par les débutants fougueux, se traduirait par un resserrement des critères d'autorisation. Nous savons que les vols "pour le fun" qui avaient pour objectif de faire le "buzz" sur les réseaux sociaux sont quasiment interdits de vols par la DGAC !

De toute évidence, l'activité des ballons ne peut pas se limiter à des vidéos de vue terrestre en haute altitude avec ou sans un "objet publicitaire" en premier plan. (Source de revenu non négligeable pour le lanceur).
Nous ne sommes pas là, pour des raisons pécuniaires, si on veut respecter la licence de RA.
Des projets sérieux sont en train de se monter, et si vous voulez quelques conseils pour établir un dossier, une déclaration, ou des conseils sur le lâcher d'un ballon, et le contenu d'une nacelle, l'association BRAF est faite pour aider ceux qui veulent travailler pour lâcher un ballon ou une série de ballons, comme le font beaucoup de radioamateurs et d'amateurs en Europe, avec le meilleur esprit OM. Pourquoi pas en France ? 

N'oublier pas de consulter le site de l'UKHAS de nos voisins et amis anglais (ou DL) et pourquoi pas, produire des articles racontant vos projets de A jusqu'à Z avec des photos et des vidéos !
Communiquez l'adresse de votre site ou blog, ou envoyez textes et images sur un des sites du BRAF.

N'oubliez pas non plus, que le BRAF a pour vocation de jouer le rôle de l' UKHAS en France, en aidant du mieux possible, dans la mesure des moyens et à tout point de vue et surtout en représentant les radioamateurs et les amateurs dans les contacts avec les administrations. Voir les statuts et l'adhésion minime à l'association.
Si nous voulons faire de beaux projets de ballons avec l'éthique des radioamateurs , il nous faut être présent devant les autorités pour aménager avec eux la législation propre aux ballons-sondes lâchés par des  radio amateurs en France
Faites confiance au BRAF.
Bonne vacances, bonnes réalisations avec les ballons,

73 Alain F6AGV  -  BRAF    Ballons-sondes lâchés par des Radio Amateurs en France.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire