mardi 2 novembre 2010

RS92SGPW HERSTMONCEUX du 021110 0Z sauvée des eaux !

82588 et 83508
Cette radiosonde devait chuter beaucoup plus loin, d'après les prévisions. Mais le parachute n' a pas été assez efficace. La montée a été très conforme aux prévisions, mais la descente et l' altitude d'éclatement n'étaient pas attendus de cette façon.

Altitude d'éclatement en prévision :   27000 m
Altitude réelle :   25138 m

Coordonnées du point d'éclatement en prévision :   50.8493  et  1.2438  à  H-12 
Coordonnées du point d'éclatement réelles  :   50.84597   et  1.24158

Le résultat n'est pas mauvais, il faut dire que la vitesse de montée est sensiblement constante, elle dépend du volume d' hélium injecté dans le ballon. La machine automatique située à Herstmonceux semble bien réglée pour un volume constant.

Point de chute en prévision amélioréee :  50.771523  et  1.793647    entre RETY et BOURSIN (62)

Point de chute réel ou impact :   50.820  et  1.620     AMBLETEUSE

Raison de la différence :   la vitesse de descente a été de  330 m/mn  au lieu de 235 m/mn  en classique
Pour une vitesse de 600 m/mn (10 m/s) la radiosonde  serait tombée au large d' AMBLETEUSE à la mer, dans la MANCHE.
La cause est la configuration du parachute après l'éclatement plus ou moins violent.
Le signe est que la vitesse maximale a atteint allégrement les  - 53,9 m/s  au lieu de -21 m/s en normal.

Autres résultats :
Dernier écran sur le PC :  à  1h04' 14''   378m   968.7 hPa   -5.5 m/s 


Remarquez l'incohérence des données GPS !!! Et l'erreur en GPS résiduel qui doit être proche de zéro en normal !!!
Il suffit de relancer le tracé et les bonnes valeurs apparaissent.

Rinex 011110brdc3040.10n   Numéro de sonde  F1814701

Trajectoire "complète" :



Dernier point reçu :     par l'arrière de l'antenne, car le point de chute prévu était plus vers l' Est !


à 395m  à  1h04' 11" pour 966.7 hPa  vitesse de chute de  - 5.6 m/s  en  50.81777  et  1.60811

Cette position permet de se rendre sur les lieux de chute, dans la région de l'impact, mais l'altitude n'est pas à zéro ! La radiosonde
a encore volé un petit instant avant l'impact au sol.

Les prévisions des vents peuvent donner la direction des vents au sol et même de calculer le point d' impact.




Éclatement réel :    à   0h 31' 32''  à  25138 m  (  normale 27000 environ ) pour 24.5 hPa en  50.84597  et  1.24158

Vitesse maximale de descente : à  0h 31' 54''  à  24035 m pour  29.1 hPa  en  50.84603  et   1.24671 


Une prévision classique à  H-12   :    50.821755   et  2.125819   entre NORDAUSQUE  et  EPERLECQUES  (62)

Point de chute en prévision améliorée à H-12  :  50.771523  et  1.793647    entre RETY et BOURSIN (62)

Récupération sur le terrain :


Points suivants :
1  arrivée sur place par GPS du véhicule en  50.81777 et  1.68011 dernier point donné par la radiosonde
Gonio en trait vert au 50° environ



2  recherche d'un chemin vers l'  Est et nouvelle gonio pour recouper la première. La direction est l'axe d'un chemin de terre.
En rouge, trajet aller et retour car il y a un fossé difficile à franchir. Les repères étant pris, contournement de l'obstacle.



3  recherche d'un passage mais impossible de passer, gonio


4  arrêt sur le bord de la route et gonio.


5 chemin de terre, nouvelle gonio, la radiosonde est encore plus loin. Pas de passage en raison de clôtures.


6 chemin trouvé et gonio, c'est l'axe d'un autre chemin de terre.


7 arrêt gonio, la radiosonde est située en travers du chemin. Le parachute dans le chemin ainsi que l'embout latex, la ficelle très longue
est dans la pâture à gauche. La radiosonde est couchée dans l' herbe, son antenne est repliée vers le ciel. Elle a touché terre et s'est pliée.
Tout est intact, la pile est légèrement tiède, le vent refroidit le boitier.


Récupération terminée, la pluie arrive et la radiosonde n'émet plus 10 minutes après !


73 Alain

Aucun commentaire: