mercredi 20 septembre 2017

MAGNIFIQUE INVERSION DE TEMPERATURE


Je vous remercie particulièrement pour votre visite sur l'article précédent concernant le vol exceptionnel de la RS41 de Herstmonceux. Pour ceux qui ne connaissaient pas le profil du site, l'usage de GOOGLE STREET VIEW a bien montré les lieux, et cette station est très active.
On ne sait pas grand chose sur son fonctionnement d'un point de vue de la météo. Ce n'est pas comme à  TRAPPES chez météofrance ou à UCCLE chez l'IRM.
C'est là que j'ai eu la chance de m'inscrire à la conférence de Luc Trullemans, au moment de la série de conférences suite au tour du monde de Bertand Piccard. Conférence mémorable, suivie d'un repas dans un restaurant de Bruxelles avec Luc Trullemans et entre collègues et un cercle d'ingénieurs.


L'emploi du site READY vient de cette visite à l' IRM ! Quant à la conférence de Bertrand Piccard, je l'ai suivi à l'Ecole des Mines de Douai, en compagnie de 500 personnes, étant enseignant en Electrotechnique dans cette institution.
C'est une chance unique et j'essaye tant bien que mal à faire passer le message, sur l'importance de savoir où vont les vents à l'avance. Pour aller chercher les radiosondes, en faisant des prévisions nous même, sans passer par un robot, pour pratiquer les lâchers de ballons amateurs, et récupérer ceux qui chuteraient sur nos territoires ? Les américains et les amis anglais sont ravis ! 
Vous avez constaté avec les événements climatiques, que les radioamateurs ont un rôle à jouer, dans les prévisions de tempêtes ou tout simplement dans les coups de vent de nos régions, qui sont plus forts et plus nombreux. Et les choses s'aggraveront puisque les causes sont humaines et l'information n'est pas suffisante. Hubert Reeves l'écrit : les hommes sont fous!
D'où le rôle des radioamateurs qui ne doivent pas se polariser que sur la radio. Il y a l'aspect humain, les prévisions (avant) et les secours (après) en cas de catastrophes avec nos possibilités de communication quand il n'y a plus rien !
Connaître la météo et en parler fait parti des fondements de notre licence de radioamateurs.
Ces activités sont admises depuis longtemps, il reste à faire admettre les activités du "service ballons stratosphériques" à égalité avec le "service satellites". C'est anormal d'avoir des activités radio au sol, dans l' Espace et de négliger celles de l'atmosphère avant l' Espace !  Justement dans le milieu physique où se propagent NOS ONDES RADIO !  On dirait que nos pensées s'arrêtent à la sortie de nos antennes !  Evidemment, cela fait 90 ans que nous sommes conditionnés pour cela, mais il y a quelques radioamateurs qui se penchent sur les inversions de température et les radiosondes !
Il faut aussi bannir l'idée répandue qu'il n'y a plus RIEN A DECOUVRIR dans l'atmosphère !
Et même si c'était vrai, la météo et l'aérostation sont des matières dans tous les programmes de l'Education Nationale et la préparation aux grandes écoles. (Voir TIPE).

La sécurité aussi, avec les échangent d'informations sur les situations critiques. Les vents en altitude dépassent 250 km/h, (134 noeuds) et on va dire à 8000 mètres minimum, l'entraînement des messes d'air fait que la conjonction avec une dépression et une marée haute, nous oblige à penser que nous ne sommes pas à l'abri de mauvaises surprises plus fréquentes qu'avant.
Chez nous, les océans sont moins chauds, les phénomènes sont moins extrêmes, mais il faut surveiller les fronts qui passent, générateurs d'orage, de grêlons, de très fortes pluies et parfois de mini tornades.

Les modèles mathématiques ne suivent plus : il faut les remanier en urgence ! La règle est simple : le froid dans le chaud  ou  le chaud dans le froid. Pour en savoir plus là dessus, il suffit de consulter le diagramme de l'air humide des physiciens : météo = mathématiques ! Incontournable, d'où les programmes scolaires et notre lacune persistante à ignorer les activités ballons en France !!!

Mes prévisions de Herstmonceux sont satisfaisantes, les paramètres sont actuellement :
---300 m/mn en montée
---200 m/mn en descente parachute
---altitude de 31000 m  ( je viens de changer de 33000 à 31000m sur BALLOON TRACK).

Sur Nimes, je n'ai hélas pas de nouvelles des paramètres de points de chute réels !
Merci aussi pour vos nombreuses visites du blog et l'envoi des M10, les donateurs se reconnaîtrons, qu'ils soient vivement remerciés ainsi que les amateurs de radiosondes pour leurs aides à la reprogrammation. L'esprit OM n'est pas mort !


 
Inversion de température dans les basses couches, bien visible !  C'est signe de propagation et de couloir pour les hypers !

49.95159      0.88351      pour  33000 m
49.93906      0.86914      pour  31000 m

50.7072        1.0399
50.5187        1.0506

73  Alain F6AGV  -  BHAF -