lundi 9 novembre 2015

Een Waagspel : Herst in Nederland !

RS Herstmonceux 404.200 MHz du 9 novembre 2015 à 0Z  :






















Le logiciel Sondemonitor s'arrête avec la dernière fenêtre, mais celle ci n'est pas valable pour les investigations car les quatre voyants sont rouges.
Voici les indications principales à ce moment :
1617 m  pour 51.53439  et  4.11291
Avec la fonction cursor, il est possible de trouver d'autres points comme :
1805 m pour 51.53402  et  4.09791  avec la vitesse de descente -3.5 m/s qui signifie que le parachute a bien ralenti la chute et que la distance parcourue est au maximum.possible.  Les voyants sont tous verts.
La vitesse du vent est forte :  20,1 m/s  ou  72 km/h  au 268°, c'est à dire plein Est pour la direction.

Il est facile de zoomer et de chercher le dernier point valable à l'altitude minimum :   le DPC

L'altitude du DPC :   1752 m
la vitesse de descente : Vd = -3.1 m/s , le vent est à Vv = 19,8 m/s  au 270°.  51.53408  et  4.10285

Avec le DPC, on peut extrapoler avec la méthode du triangle :    d  =   H  *    Vv  /  Vd

d  = distance entre le dernier point connu et la point de chute au sol !

d =  1752  *   19.8 /  3.1   =   11190 m     (ne pas tenir compte du signe négatif).
Direction par rapport au Nord pour la boussole   : 270  -  180   =   90°























Report des deux points sur Google Earth :   avec l'outil règle.   D'où le trait rouge.
Ce tracé suppose que la direction reste la même pour la suite de la descente, ce qui n'est pas toujours le cas.
La précision laisse à désirer car l'angle de chute est faible :   environ  9°  !
Ce n'est qu'une indication !

Autre méthode déjà décrite sur le blog  :   refaire une prévision de trajectoire !
Le lâcher fictif d'un ballon au point DPC :
point de départ :   51.53408   et    4.10285    altitude  :   1750 m  ( prendre 1752 - qq mètres)
altitude du burst  (éclatement)  :   1752 m
vitesse de montée :  100000  m   (fictive)
vitesse de descente :  la même que pour le DPC ou légèrement inférieure (car la densité de l'air augmente
le freinage de la descente)  :   180  m/mn     (   3 m/s *  60  )

Chercher le fichier READY à l'heure du vol  :    0Z   et   H-0   ou si pas possible le H-6 !

Résultat  :    landing prediction   51.5524   4.2486     à reporter sur la carte Google Earth.

On observe un léger décalage de la trajectoire finale vers le N-E !
A première vue, des champs mais aussi des canaux (c'est la Hollande avec les polders).


Dans le cercle : la zone de chute probable ? Il faut parfois compter sur des vents au sol, en fonction du
relief et des obstacles.
J'espère recevoir la position réelle de cette chute et quelques détails du trouveur !

Trajet maritime en grande partie, descente longue !  On va dire normale !

Graphique :    PTU  ! 
bleu :  pression atmosphérique  (P)

marron :  température  (T)
orange : humidité  (U)


Emagramme :  STUVE
Au dessus de 200 hPa :  la température reste autour de -60 à -65°C.


Le Jet Stream est bien présent et la courbe de la vitesse du vent dépasse la feuille prévue !
Il est autour de 250 hPa, soit  11200 m environ. Les avions aiment bien ce couloir !


Mais quelle est sa vitesse ?
Elle atteint  les  80 m/s, soit  288 km/h en pointe !
Voir la carte du Jet Stream : il est centré plus haut en latitude, ici il est en bordure ! 
http://www.meteociel.fr/modeles/gfse_cartes.php?ech=6&code=0&mode=5

Par effet d'entraînement, le vent au sol est relativement fort :   20 m/s  soit  72 km/h  en moyenne...

A suivre,
73  Alain  F6AGV
from :  f6agv (@) free.fr