vendredi 23 octobre 2015

RECEPTION RADIOSONDE M10 de TRAPPES sur 402 MHz (ou 403)

1- vous n'avez pas de matériel ni de logiciel spécifique :   seulement un ordinateur relié à Internet.

Connectez vous sur un site radioamateur : par exemple  http://f6gvh.free.fr/js/pc.php?nocache=
Pour le vol de 0Z  (minuit) ou  0h30 (hiver) ou  1h30 (été).
Pour le vol de 12Z (midi)  ou  12h30 (hiver)  ou  13h30 (été).
Durée  d'un vol : environ  2h30. 




















Logiciel installé chez le radioamateur sur son site. L'auteur est F5JTZ un radioamateur informaticien !
Il a été ajouté par moi la fenêtre correspondante d'un autre logiciel, voir en (2). 
Un certain nombre de boutons permettent des possibilités que vous pourrez découvrir.
Faire par exemple:  Récup Trace pour visualiser la trajectoire.
Le radioamateur ou l'écouteur, possède comme matériel :
un récepteur FM avec sortie numérique (packet radio), un préampli et une antenne directive 400-406 MHz.
La sortie audio du récepteur est dirigée vers la carte son d'un ordinateur. Il est prudent d'isoler les alimentations secteurs par des transformateurs d'isolement, ou une interface d'isolement pour ne pas
endommager l'entrée de la carte son du PC.

2 -  Vous avez un récepteur FM sensible ( 0,1 uV), une antenne directive bande 400-406 MHz, et un ordinateur non relié à Internet, et le logiciel pour capter les radiosondes :  SONDEMONITOR

Voilà une copie d'écran partielle qui nous montre la trajectoire de la radiosonde au cours de son vol.
Il faut se familiariser avec ce logiciel Sondemonitor. Mais c'est assez facile de démarrer la réception,
d'une radiosonde de Trappes. Utiliser l'option du bouton  M2K2.
Si vous n'avez pas de carte, pas grave, ou vous aurez un fond blanc, ou vous allez chercher l'option
Google Map, comme ci-dessus.
La dernière position de la radiosonde que vous pourrez capter, peut vous permettre d'aller la chercher,
sur le terrain !   Rentrer les coordonnées GPS latitude et GPS longitude sur votre GPS mobile.
Si la distance est trop grande, l'altitude de la dernière position  reçue sera grande aussi !
Inutile de vous déplacer dans ce cas !  Vous n'aurez que peu de chance de trouver une aiguille dans
une botte de foin !

Exemple d'écran sans carte sur fond blanc.
Il y a parfois des phénomènes à observer comme ici, avec des boucles à la montée et le symétrique à la descente sous parachute.

Avec Sondemonitor (comme avec le logiciel F5JTZ) il y a des options à découvrir !
Par exemple, le graphique (cliquez dans la barre des boutons le 15ème en partant de la gauche).
Ce n'est pas un mode d'emploi du logiciel, mais une découverte pour vous, ici sur le graphique, en bleu, l'altitude avec trois périodes :
---la montée plus ou moins régulière.
---l'éclatement  du ballon Latex au sommet de la courbe. (ne jamais dire "exploser").
---la descente sous parachute, rapide au début car l'air est peu dense à 32 km d'altitude.
En marron, la courbe de la température de l'air relevée pendant le vol.
A noter que la température augmente légèrement, chute, augmente et diminue, pour à la fin augmenter jusqu'au sol !  Les variations ne sont pas régulières, et il y a des phénomènes atmosphériques à observer dans des couches d'air de température, et de vents différents....

                     Parachute de radiosonde, pour une vitesse de descente de 3 m/s proche du sol.

Documentation et votre "bonheur" , ici  :

https://www.coaa.co.uk/sondemonitor.htm

http://f5jtz.free.fr/

http://f5jtz.free.fr/pjacquet/ecouters.htm

Pour plus d'info :  à suivre.
Demande d'information : 
From  :  f6agv (@) free.fr


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire