samedi 17 octobre 2015

METEOROLOGIE en 1916 (1ère partie)

A- Pourquoi la météorologie ?

C'est l'étude des différents phénomènes physiques qui se manifestent sur la Terre et dans l' atmosphère.
On étudie les variations de température, de la pression atmosphérique, et de l'humidité.
Cela va aussi par la connaissance des vents, des précipitations, en général des mouvements de l'air dans tous les sens et les courants marins.
Pour compléter les éléments physiques, nous ajouterons :
la pesanteur, le magnétisme de la Terre, l'électricité atmosphérique, les phénomènes lumineux comme l'arc en ciel, les halos, le Soleil, la Lune et ses marées...
On distinguera deux grandes parties :
--- la climatologie 
--- la météorologie dynamique
La climatologie est l'étude dont les phénomènes météorologiques se produisent pour chaque lieu de la Terre.
Influence des topographies, et des conditions géographiques.
Il faut tenir compte aussi de la nature, avec le développement et la répartition des végétaux, la présence des animaux, la présence des habitations, des villes.
La météorologie dynamique tient compte des lois générales des mouvements de l' atmosphère, le mode de formation des tempêtes, des tornades, des formations orageuses...
Ces deux parties sont dépendantes l'une de l'autre.

Les variations : 
Il faut admettre quand on étudie l'atmosphère que toutes les valeurs des éléments sont soumises à des variations incessantes. Ainsi une radiosonde qui vient de faire des mesures à un instant et une position donnée, transmet des valeurs qui sont seulement valables à l'instant t.
Pendant le vol, les paramètres mesurés ne correspondent plus aux valeurs des éléments aux différents points qui ont été traversés. Mais les périodes sont courtes et il faut évaluer dans quel sens se font les variations.
Il y a des variations périodiques ou régulières, par exemple la température de l'air en fonction de la hauteur du Soleil dans le courant de la journée.
Les hauteurs des marées sont périodiques et peuvent se prévoir suivant la position de la Lune.
Il y a des variations irrégulières ou perturbations, qui viennent modifier la régularité des variations périodiques et même les modifier complétement.

La méthode des moyennes :
La connaissance des variations devient parfois très complexe. Il est fait appel à une méthode des moyennes, qui permet de simplifier le problème mais qui doit être utilisée avec discernement.
Par exemple, nous pouvons mesurer les valeurs successives d'un paramètre météorologique, pendant une certaine période, et calculer la valeur moyenne.
On notera l'écart supérieur et l'écart inférieur, sur un paramètre comme la température d'un lieu ou la pression.
 
 Comme les valeurs de température sont variables, pour comparer les températures d'une journée à une autre, il sera plus facile de comparer les valeurs moyennes pour décider quelle est la journée la plus chaude.

A suivre,

From  :   f6agv (@) free.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire