mardi 4 juillet 2017

ECLATEMENT D'UNE RADIOSONDE

RADIOSONDE de HERSTMONCEUX DU 20 août 2016  :   l'éclatement de l'enveloppe latex !

L'altitude atteinte par cette radiosonde météo, a dépassé les 27000 mètres. Ce qui n'est pas mal, pour la RS de Herstmonceux :  éclatement de l'enveloppe à 27364 m exactement, alors qu'elle était en train de poursuivre sa montée à la vitesse de 5,6 m/s. (un point à 5,9 m/s).
Vous pouvez admirer quelques magnifiques boucles décrites par le boitier probablement dues à l'énergie emmagasinée pendant la dilatation de l'enveloppe latex élastique.
Vous pouvez observer l'évolution de tous les paramètres physiques autour de cette période de descente qui va se poursuivre en chute libre jusqu'à l'ouverture progressive du parachute.
Vitesse de chute maximale très raisonnable de -29 m/s !


Zoom sur le moment de l'éclatement et la première boucle !



Ici, la vitesse de descente est comptée négative, par comparaison avec la vitesse de montée.
Sur une chute de 558 mètres, la vitesse atteint -29 m/s. Ouverture du parachute, stabilisation et début de la descente freinée, vers le sol.

Un zoom sur l'évolution de la vitesse de chute en fonction du temps. On réalise que le temps mis pour atteindre les -29 m/s après l'éclatement est de:  19 secondes pour 558 m , soit   558/19 = 29,368 m/s.

Perte d'altitude après l'éclatement.

A nouveau un zoom sur la perte d'altitude après l'éclatement. Chaque point de la courbe est une donnée transmise par la radiosonde dans une trame par seconde. La chute n'est pas régulière, il y a le parachute et les suspentes ainsi que les débris du latex qui freinent plus ou moins !

L'évolution de la température de l'air depuis l'éclatement jusque 20000 mètres avec quelques inversions remarquables !

La pression atmosphérique va en augmentant après l'éclatement, à 27364 m elle est passée par un minimum de 17,4 hPa, c'était probablement le facteur déclenchant de la déchirure du latex.
Au sol, nous avons sur le plancher des vaches, une pression d'environ 1013 hPa, soit environ 1kg de pression sur 1 cm^2 de toute surface.  (origine de la poussée d' Archimède).

Portion de la courbe :  altitude-pression.

Portion de la courbe :   altitude - masse volumique de l'air
Au sol, on trouve environ  1,2 kg par m^3 d'air.

Voilà, quelques belles courbes autour de l'éclatement de ce ballon-sonde météo.
Je précise que les données ont été relevées à la main, ligne par ligne, ne pouvant pas décoder le fichier LOG, ce n'est pas une M10 mais une RS92 !

Le fichier EXCEL est disponible par mail, si vous le voulez.
Les courbes des vents n'apportent pas grand chose en plus, donc elles ne figurent pas ici.

Source :  F6AGV - BHAF -
73 Alain Contact :  meteophysique(AT)free.fr