dimanche 16 octobre 2016

Les ballons TRANSATLANTIQUES arrivent sur la France

Nous sommes le dimanche 16 octobre 2016 et que voyons nous sur le site tracker.habhub.org ?
Une grosse activité sur les iles britanniques (UK) comme souvent, avec une activité induite sur la Hollande. L'activité française se résume à un groupe situé en bordure de la Manche et de la Mer du Nord et quelques apparitions sporadiques par ci par là sur l' hexagone.

Du côté de l' Est, c'est toujours une pleine activité avec l' Allemagne, la Pologne, et quelques pays qui sont actifs mais qui lâchent des ballons par période. Et nous voyons aussi l' Italie, et parfois l'Espagne. Même la Suisse lâche des ballons avec de gros projets spectaculaires, même l' Ukraine .

Une question nous vient immédiatement : que faisons nous en France ?

Depuis 1995-1996, dans le Nord de la France, nous avons une activité régulière, il y a aussi le groupe Boufigo dans le département 13 qui procéde à un ou deux vols par an. Mais ils ne sont pas visibles sur le site tracker.habhub.org (pas encore?).

Pourtant il y a quelques vols de radioamateurs isolés ou des étudiants en France, ils me contactent et l'aide se fait à distance pour que tout se passe bien. Il est indispensable de déclarer à l' aviation civile ce genre d'expérience et de respecter le cahier des charges ballon léger. Vous pouvez demander quels sont les conditions requises auprès du centre DGAC le plus proche de votre point de lâcher.

Vous pouvez aussi compter sur moi, avec mes nombreux sites et blogs, dédiés aux ballons amateurs de la catégorie "ballons légers", pour avoir des conseils pertinents.
N'oubliez pas non plus, de vous rapprocher de l'association BHAF :  "Ballons Haute Altitude France" qui connait bien ces activités avec une expérience de 20 années de pratique.
En adhérent à cette modeste association*, vous contribuerez au développement des projets en France et vous voyez encore aujourd'hui, que nous brillons par notre absence sur la carte européenne.
Pour l'instant c'est gratuit !
Une réglementation européenne vient de paraître : SERA, elle n'a pas été géré par nous même, comme association  d'utilisateurs et il reste à espérer que les autres pays voisins et leurs associations ont contribué à garantir encore un espace expérimental amateur dans un domaine, on va dire préparatoire au spatial et à l' aviation.

Comme disent les américains sur leur site (ARHAB) nos ballons amateurs sont les satellites du pauvre. C'est vrai que nos projets avec les écoles, les jeunes ne coûtent pas un bras !

Un budget de 335 millions vient d'être voté dans la région "Hauts de France" pour un retour aux projets éducatifs dans les lycées et la création de FAB LABS.

Alors réveillons-nous, c'est vital pour assurer l'avenir de nos activités éducatives et scientifiques qui sont à la base de notre licence d'amateur. Amateur de radio, de satellites et de ballons amateurs!
Satellites et ballons = activités spatiales.
Les ballons américains arrivent sur nos pays, sachons les capter, les faire figurer sur le réseau mondial à l'aide de FL-DIGI par exemple (cochez ONLINE). Sachons les trouver par des chasses aux ballons, si par hasard ils chutent à côté de chez nous ?  Je ne parle pas d'en lancer nous même, car le niveau technique n'est pas encore suffisant pour y arriver efficacement.  (altitude constante).

Faire votre savoir faire et faite le savoir, merci de contribuer au plan national, si vous pouvez, nous sommes un pays dit "technologique", non ?

73 Alain F6AGV  -  BHAF -