mardi 24 novembre 2015

UCCLE le 25 novembre 2015


TRAPPES le 25 novembre 2015


NIMES le 25 novembre 2015


LARKHILL le 25 novembre 2015


CAMBORNE le 25 novembre 2015


HERSTMONCEUX le 25 novembre 2015


Adhérez à Ballons Haute Altitude France 2016


Bonjour à tous les fans de ballons,

Vous avez remarqué, qu'un certain nombre de projets de ballons stratosphériques, commençaient à apparaître sur la portion du 434 MHz, relayé sur le site mondial : tracker.habhub.org. Ce système est amateur et radioamateur (anglo-saxon).
C'est une bonne chose, pour nos activités ballons en France. 
L'évolution de ces activités dans notre pays est lente, trop lente par rapport à ce qui se passe dans le monde. Voir sur le site tracker !
Le problème ne vient pas d'un manque de savoir-faire ou de connaissances mais tout simplement d'un manque d'organisation à l'échelle du pays.
Quand j'écris "organisation", cela veut dire plutôt de "communication" entre les
acteurs qui sont situés dans un nombre de régions de plus en plus grand. Mais
il n'y a pas de connexion véritable entre tout ce monde qui s'active sur les mêmes projets sans rien partager. 
Il ne s'agit pas d'un abandon des activités des clubs ou des amateurs, au profit
d'une association centralisée donnant des directives, mais de réunir au sein d'une même structure nationale, des informations sur ce qu'on peut faire ou ne pas faire dans ces domaines de pointe technologique des clubs, des écoles...
Nous avons commencé en 1995 en France et cela fait 20 ans que le paysage français reste figé dans le même état. Par contre, je peux vous dire que l'événement le plus important a été l'apparition de l'association anglaise UKHAS*, 
qui a parfaitement organisé l'espace de développement à tout point de vue, depuis
les fournitures jusqu'aux conseils, des archives, des forums permanents et tout ce qu'on peut encore rêver... TOUT est disponible !

Etant proche de l' Angleterre à 35 km, depuis Calais, j'essaye de maintenir des relations amicales avec les responsables de l' UKHAS et d'autres personnes des pays d' Europe. Tous les ans, il y a la conférence à Londres qui est un rassemblement incontournable, vous y êtes le bienvenu et je peux vous représenter, si vous êtes trop éloigné.

Certains bénéficient des projets des ballons écoles de Planète-Sciences, avec l'avantage de ne pas avoir les frais de fournitures comme l'hélium et l'enveloppe. 
Et ils n'ont pas à s'occuper du cahier des charges et des déclarations à l'aviation civile. Nous voyons une collaboration étroite dans certaines régions et pas dans d'autres régions en fonction, de la confiance entre les équipes de Planètes-Sciences et les radioamateurs locaux. Quelle est la règle ?
Toutes les solutions sont possibles, mais l'inconvénient principal qui n'apparait pas à tous est que les activités des radioamateurs ne peuvent pas avancer à leur rythme et avec les possibilités intrinsèques apportées par les radioamateurs (bandes, projets innovants, technologie, modes numériques...).
Pour tout observateur impartial, cette façon de procéder creuse encore plus les décalages avec les autres pays. C'est très dommageable, pour la France. 

On voit même, une association composée d'une poignée de personnes, qui dépose
comme marque commerciale les noms "*****" et "***********" !
Avec ce dépôt, tout est possible : on a un mix entre Loi 1901 et société.
Que fait-elle pour développer les activités amateurs ? 
Elle utilise des "trackers" commerciaux et des radiosondes dans la bande 400-406 MHz pour proposer des vols à des publicitaires. 
Le plus inquiétant est son action pour imposer un cahier des charges à toute la France et à chercher une mise en place d'un monopole, le sien ou celui de Planète-Sciences. C'est simple, elle fait pression pour qu'un agrément soit obligatoire pour pratiquer l'activité ballons stratosphériques.

Heureusement, l'aviation civile ne marche pas dans cette direction malgré la demande d'une minorité qui ne cherche pas à favoriser l'intérêt général. 

Il faut rappeler que l'aviation civile, en matière de ballons, ne pouvait qu'autoriser des lâchers de ballons de baudruche, groupés en grappe, dans le domaine amateur.
Et les déclarations ont porté sur des ballons légers de masse inférieure à 4 kg, ultérieurement. Et c'était suffisant !

Et toujours dans la période de démarrage de cette activité, il y a approximativement une vingtaine d'années, est apparu le cahier des charges de Planéte-Sciences bien adapté aux ballons des écoles mais incomplet en ce qui concerne les radioamateurs. 

J'insiste pour faire passer les vrais termes :
---il y a "déclaration d'un vol" vis à vis de l'aviation civile.
---"avis favorable" ou "défavorable" délivré par l'aviation civile.

Nous devons nous grouper pour défendre notre activité ballons qui est encore
ouverte aux amateurs et aux radioamateurs et être très vigilant sur les notions
de :
--- "agrément obligatoire" imposé par une association en état de monopole.
--- la dénomination inappropriée "autorisation" qui n'a pas lieu d'être mais qui arrangerait certaines personnes qui seraient susceptibles de les contrôler !
Ceci en fonction d'un bon vouloir, délivrant des avis favorables ou défavorables à la place de l'aviation civile ! On peut tout supposer à l'heure actuelle !
--- le dépôt d'un cahier des charges "personnel" restrictif, qui rendrait impossible toutes les expérimentations des amateurs et des radioamateurs comme nous le voyons, partout dans le monde. 

Je suis néanmoins optimiste pour l'avenir de notre passion, mais la seule façon d'être tranquille et de profiter des projets sans stresser, des expériences et de l'éducation scientifique est de faire confiance à une association nationale loi 1901, qui déclare être sans arrière pensée et au service de tous. Merci pour votre lecture. Je compte sur vous.

PS : l'adhésion est gratuite  
* UKHAS
https://ukhas.org.uk/
https://groups.google.com/forum/#!topic/ukhas/

Cordialement, le président Alain F6AGV 

 

   BALLONS HAUTE ALTITUDE FRANCE
Bulletin d’adhésion valable jusqu’au 31 décembre 2016
Choix de participation :
O adhésion gratuite
O sympathisant (libre)
O don exceptionnel (libre)
O membre du CA (par écrit)
O membre bienfaiteur (libre)

Montant versé :

Qui êtes vous ?
votre nom

votre prénom

votre adresse

le code postal

votre ville

votre téléphone
facultatif


votre adresse mail                                                   @
votre indicatif

votre n° SWL

Vos observations:

Vos projets:

Vos expériences:




Qui sommes nous ? Une ASSOCIATION 1901 extraits d'après les statuts :

But : réunir les amateurs de ballons haute altitude et les radioamateurs pour réaliser des projets et pour aider au développement de cette activité éducative et scientifique au plan national et international.
Les ballons atmosphériques sont de petites tailles inférieurs à 4 kg selon les critères en vigueur.
L’association agit en concertation avec toutes les associations qui poursuivraient le même objet, en informant, en diffusant les connaissances en élaborant des projets, ou en aidant à réaliser des projets en rapport avec tous les organismes, les institutions qui ont des activités scientifiques et expérimentales dans les domaines de l’Espace, de l’ Atmosphère, de la Météorologie, de l’ Education, de la Communication, de l’Informatique et des Modes Numériques.
L’association agit plus particulièrement auprès des jeunes et avec les jeunes pour faciliter leur approche des sciences et de la technologie, en vue d’augmenter leurs connaissances et de faciliter leur avenir professionnel.

L'association favorise les échanges entre toutes les personnes ou les clubs qui s'intéressent à ces activités et mettre en place ou développer des structures au service de tous.

L'association respecte l'éthique des radioamateurs et les conditions de leur licence, ainsi que les règlements des télécommunications. Elle n'est pas à but lucratif conformément à la Loi 1901 et n'a aucun projet publicitaire ou favorisant des publicités.

Siège : BHAF 5 rue du moulin Lianne 62340-GUÎNES.
Statuts complets sur demande.

Sites: 


73 Alain F6AGV