samedi 29 octobre 2011

Deux nouvelles radiosondes en vol parallèle sur la même fréquence

Événement peu ordinaire en cette fin de journée du samedi 29 octobre 2011 vers le 18Z  :

Deux radiosondes qui effectuent un vol en parallèle sur la même fréquence :  402.700 MHz.

Ce qui est peu banal, c'est déjà le lieu de départ qui semble se situer vers le port de Bournemouth pas loin de l'ile de Wight depuis le sol ou alors d'un bateau équipé pour lâcher des radiosondes.

La première partie en tête est la D4553980  sur 402.700 MHz  et la seconde est la F2510273. 

Il y a eu des vols avant dans la journée mais pas encore exploité.





























Commentaire :   la valeur de la température vous semble correcte ?  Non, bien sur !   Et le DEW POINT est "undef".

Il semblerait que l'étalonnage ou la vérification a eu comme un défaut...



























Un peu après voici la réception de la première RS  la D4553980 et  on constate les mêmes problèmes de valeurs
erronées :   la température, le DEW POINT et la pression qui reste figée à 60 hPa.

On remarque aussi  que la réception des deux sondes en simultané n'a pas été facile et les modulations ou les signaux
sur la fréquence commune, ont posé un problème de décodage, d'où l'absence de courbe, malgré un niveau de réception très correct.


























Cette dernière vue montre les deux trajectoires de descente, c'est la courbe du bas de la F2510273 qui est la dernière tracée jusque qu'au dernier point connu à 2002 m.  La première RS s'étant posée la réception fut bonne et le décodage
sans problème.

A noter, les valeurs erronées de la température et du DEW POINT.

Merci à Jacques pour sa vigilance sans laquelle, ce fait n'aurait pas été remarqué. 

La fréquence de 402.700 semble être réservée à des vols particuliers. Quel a été le but de ces vols ?

Pourquoi  les valeurs sont erronées ?   Si vous avez des réponses, n'hésitez pas à en faire part. 

Contact :   f6agv AT free.fr 

samedi 15 octobre 2011

PARACHUTE non déployé, pour cette RS92SGPA du 11 octobre 2011 !

Voici une possible explication, aux chutes rapides suivies d'une descente normale.

Le parachute n'arrive pas à s'ouvrir au moment de l'éclatement et pour la suite du vol.

Deux raisons à cela:

Le parachute qui est introduit dans l'enveloppe Latex à la fabrication par l'embout, est rentré plié en trois avec la ficelle autour. Celle ci est solidaire du manchon à une extrémité.
Quand l'enveloppe éclate, le Latex est dispersé dans tous les sens et une partie se retrouve en fines lamelles et une autre partie en un seul morceau de grande surface.
Le parachute a été enveloppé dans ce morceau au moment de l'éclatement et n'a pas
réussi à se dégager malgré la descente rapide et le frottement avec l'air.

Les ficelles entourent le parachute et gênent son ouverture. Des nœuds se produisent
et parfois les suspentes sont très serrées, le parachute s'ouvre mais il est très serré, diminuant son rendement par une surface de freinage plus faible.

Dans le cas présent, les ficelles entourent le parachute ainsi que le Latex. 

Etat à l'arrivée au sol, le parachute se trouve en haut à droite dans le Latex restant.

Vue sous un autre angle. 

Parachute sorti de l'enveloppe Latex avec les ficelles autour.

Parachute magnifiquement bien plié en configuration usine !

Pour ceux qui s'intéressent aux paramètres d'un vol, nous avons évalué les masses:

--- Boitier RS92SGPA + piles :   281 g

--- Parachute + ficelles + Latex restant + dérouleur :  241 g

Total au sol :   522 g 

Caractéristiques : 
RS92SGPA + piles :  281 g
parachute + suspentes :  39 g
Latex restant :  0 à 350 g
Soupape : 15 g
dérouleur + ficelle nylon de 30 m environ :  15 g

Exemple :  RS92SGPA du 11 aout 2011 0Z 
masse sans Latex :   355 g 
masse restante Latex :  79 g 
masse totale au sol :  434 g 

Si l'enveloppe est une 350 g, la masse totale au décollage est de 705 g. 

La masse totale au sol sera comprise entre :  355 g  et  705 g

En conclusion, les masses peuvent varier au cours du vol, la surface de freinage du parachute peut varier de 0 à 100 % ou  de  0  à  50 % par exemple. 
La valeur de 0 % étant la surface au moment de l'éclatement. 

Le volume de gonflage de l'enveloppe peut varier légèrement, mais avec le gonflage en manuel l'opérateur procède au tarage avec un poids.

Les vents peuvent varier entre l'horaire de la prévision (H-12 ou H-6) et le moment
du vol. Tout dépend de l'état de l'atmosphère stable ou en train de changer, de force et de direction. 

Contact pour info:  f6agv AT free.fr


dimanche 9 octobre 2011

RS92SGPA HERSTMONCEUX du 10 octobre 2011 à 0Z

Prévision à H-12  :   50.21856N   et    2.16576E    BEAUVOIR WAVANS    SE  AUXI LE CHATEAU  

Contact:   f6agv  AT free.fr  

CHANGEMENT DE DIRECTION et VENTS PLUS FAIBLES le 9 octobre 2011

Evolution dans la direction des vents et la force, en fonction du courant jet qui diminue en intensité:


091011    0Z     49.429     1.344     EST ROUEN    fait

091011  12Z     49.847     1.694    OUEST  AMIENS    sous réserve

101011    0Z     50.282     2.193    CONCHY SUR CANCHE  

101011  12Z    50.6049   2.3158  ESTREE BLANCHE    sous réserve

111011    0Z    50.515      2.382    BAILLEUL LES PERNES  

111011   12Z   50.212     2.515    AVESNES LE COMTE     sous réserve


Contact :   f6agv  AT  free.fr    

vendredi 7 octobre 2011

UNE RADIOSONDE DE HERSTMONCEUX en REGION PARISIENNE

La RS92SGPA sera cette nuit au dessus de Rouen et chutera assez loin vers DREUX et RAMBOUILLET :

Fréquence  404.800  MHz   
Le Courant Jet  est encore assez puissant avec un maximum de 135 nœuds à 250 hPa ! 


081011     0Z     48.672     1.598            FAVEROLLES MITTAINVILLE

081011   12Z    48.9485   1.4173          BREUILPONT       sous réserve

091011     0Z    49.4798   1.371             ELBEUF Sur ANDELLE


Contact:     f6agv AT free.fr

RS92SGPA de Herstmonceux du 7 octobre 2011 à 0Z

Cette radiosonde devait chuter plus loin encore au Nord de SENLIS  :   49.238  2.638  à  OGNON. 

L'examen de la trajectoire montre que l'éclatement s'est produit à une altitude inhabituelle de 17957 mètres
au lieu des 26500 mètres.

Conséquence directe, la trajectoire est plus courte. Il serait intéressant de récupérer les restes de ce ballon, pour voir
si le parachute était bien ouvert et examiner aussi l'enveloppe et son état ?

La cause de l'éclatement prématuré serait intéressante à connaitre. Deux hypothèses :

--- enveloppe défectueuse

---les vents étaient forts et le ballon a éclaté. 

Pour info, le ballon va à la même vitesse que le vent alors il ne se rend pas compte de la vitesse.

Sa vitesse par rapport à celle du vent est nulle.

Toute information sera bienvenue :  me contacter via mail  :    f6agv AT free.fr   merci d'avance

RESULTATS :  


dp1
dp2
éclatement prématuré
vitesse maxi

Contact:    f6agv AT free.fr  

jeudi 6 octobre 2011

COUP de VENT avec le COURANT JET les 7 et 8 octobre 2011


061011   12Z      51.051     3.809      GAND  (B)   non effectué 

071011     0Z      49.238     2.638      OGNON   NE SENLIS    

071011   12Z      49.154     1.671     AMBLEVILLE  

081011     0Z      48.726     1.576     LA MUSSE  entre DREUX et RAMBOUILLET 




VENT DE SECTEUR NORD














































Contact :   f6agv AT free.fr

mercredi 5 octobre 2011

lundi 3 octobre 2011

RS92SGPA HERSTMONCEUX 041011 0Z chute au large de Gravelines(62)




















































































































Grande perte d'altitude de l'éclatement à la vitesse maximum :   26184m  à  24764m .

Vitesse maximum atteinte :   - 68.7 m/s  c'est beaucoup par rapport aux vols normaux.

Contact :  f6agv AT free.fr