MESSAGE DE BIENVENUE


mardi 2 décembre 2014

DETOURNEMENT DE LA LICENCE : le débat se poursuit !

Suite du débat au sujet des ballons lâchés depuis les Etats-Unis vers l'Europe :
Vous avez été très nombreux à le suivre, voici encore quelques commentaires intéressants : 
---------------------------------------------
Le problème est qu'ils n' utilisent pas un indicatif amateur pour les transmissions, les individuels sont autorisés ils ont même mis leur indicatif parfois dans la zone commentaires. Si ils s' en servent à des fins commerciales qui est une autre affaire, ils devraient en savoir plus étant licenciés. La réglementation de la radio est une affaire sérieuse. Ils ne sont pas là pour rendre nos vies difficiles, mais pour essayer de s' assurer que les canaux de communication affectés resteront utilisables. Désolé si cela prend trop de proportions. 
--------------------------------------------

Henry a peut-être raison. Bien que la licence amateur ne permet pas "l'usage commercial" il n' est pas interdit à des "sociétés commerciales" l'exploitation d'une station d'amateur qui peut être reçu par n' importe qui, n'oubliez pas que n' importe qui peut écouter les stations transmissions d'amateur , pas seulement autorisés, je m' égare. Je crois que les conditions de licence BR-68 utilisent pour se référer à elles l'expression 
"gain commercial". 
A titre de comparaison, il y a eu de nombreux satellites qui ont eu une charge utile amateur à bord, les amateurs ont décodé les données par leurs propres moyens et les ont transmis sur des systèmes qui les utilisaient, les amateurs ont donc sauvé les dits systèmes de l'argent grâce à eux et pour les systèmes de ne pas avoir à investir dans leurs propres stations au sol, de sorte il est très probable que des bénéfices de cet arrangement, ont été dégagés mais la station d'amateur reste dans la légalité de sa licence.
Le plus grand obstacle au Royaume-Uni, est l'interdiction de couverture sur mobile aéronautique stations dans les allocations amateurs, un retour à WW2. 
http://www.geekshed.co.uk 
-----------------------------------------

Je comprends les radioamateurs Benjamin Longmier KF5xxx et James Cutler KF6xxx sont impliqués dans le projet. Je ne suis pas au courant d'aucune violation des règlements FCC Partie 97de la liaison descendante. Je note que le site dit: 
http://www.projectaether.org/main/education/about.html 

Le Projet Aether est un programme conçu pour inspirer la prochaine génération de scientifiques, d'ingénieurs, des explorateurs et des rêveurs. Nous collaborons avec les écoles pour enseigner aux élèves les concepts de la physique, les compétences de recherche expérimentale, et pour démontrer à faible coût, l'exploration de l'espace accessible par lâchers de ballons de haute altitude équipés de caméras HD. 
Avec le projet Aether, les élèves participent à l'apprentissage par des projets qui sont de nature expérimentales. C' est le souhait du projet Aether que ce programme a le potentiel de transformer la façon dont nous pensons à la science, technologie, ingénierie et l'éducation des mathématiques et à inspirer plus de jeunes à poursuivre des carrières STEM. 
---------------------------------- 

Quelle réglementation s' applique, si les ballons devaient se rendre au Royaume-Uni? Les bandes amateurs APRS devraient être coupées en raison des règles de l' aviation ? Règlements qui s' appliquent, si les ballons devaient aller à travers le Royaume-Uni? 
---------------------------------- 

Salut , mon interprétation est que la réglementation du Royaume-Uni s' appliqueraient à toute charge utile aéroportée opérant dans le service d'amateur. Heureusement les ballons lancés depuis les États-Unis ont tendance à finir à 100 km au sud du Royaume-Uni. 

--------------------------------- 

Le non-respect est très simple! Où sont les indicatifs d'appel radio amateur? 

--------------------------------

A  suivre ? 
je tiens à m'excuser, ma traduction est très difficile, même le traducteur de Google que j'utilise n'arrive pas
à traduire du premier coup, il me faut interpréter l'idée mais même là, ce n'est pas facile. 
Voici la suite,  assez copieuse, si vous voulez les textes originaux, il suffit de m'écrire un mail. 
La traduction pourrait intéresser les amateurs français, c'est pour cela que j'ai essayé de traduire les textes :
-------------------------------- 

Dans le champ de commentaires APRS qui porte "KF5xxx" (qui appartient à Aether fondateur le Dr Benjamin Longmier) Je pense que sa pratique raisonnable de l'APRS pour le SSID pour être autre chose aussi longtemps que l'indicatif d'appel est toujours présent dans la transmission. En tout état de cause la façon dont je l'ai lu (car il serait en usage pour une opération réciproque quand au dessus ou dans le pays de quelqu'un d'autre) l'indicatif d'appel devrait changer d'un pays à l'autre, par exemple devenir EA / KF5xxx lorsque au dessus de l'Espagne - depuis le SSID il y a un maximum de 6 caractères dans un paquet AX.25 le seul endroit où il peut aller est le champ de commentaire.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
La façon dont je l'ai lu: quand dans(ou survol) de votre propre pays ou dans (ou survol) les eaux internationales alors les restrictions de licence de radio amateur du pays d'origine s'appliquent. Lorsque dans un autre pays (ou survol) alors les conditions de licence réciproques s' appliquent - mais seulement si un tel accord de licence réciproque existe (comme pour les pays de la CEPT). Cela comprend toute la cartographie de réciprocité de la classe d'origine du radio amateur à la classe locale. Ce que vous êtes / ne sont pas autorisé à le faire en cas de présence(ou survol) d'un pays est défini par la classe locale de licence de radio amateur, votre propre licence de radio amateur est inscrite dedans. BTW - si vous détenez un permis dans deux pays vous ne pouvez pas utiliser l'indicatif d'appel de réciprocité dans l'autre pays - par exemple je ne peux pas utiliser M / AK6xyz au Royaume-Uni alors que j'ai G4xyz / AK6xyz.  
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Mais pourriez-vous utiliser AK6xyz au dessus des eaux internationales, si vous croyez que votre licence d'origine pourrait s'appliquer? Ou décidez vous de choisir ce que vous utilisez lorsque internationale? Si une radio transmet sur l'océan et l'OFCOM n' est pas là pour l'entendre, il n'écoute que du bruit?
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Encore une fois, la façon dont je l'ai lu: je ne peux pas "juridiquement" utiliser ma licence de radioamateur UK au dessus des eaux internationales, car mon permis au Royaume-Uni empêche les opérations aéroportées. Ou je pouvais utiliser ma licence US dans cette situation (qui est la raison pour laquelle j' ai la licence US). Naviguer dans les eaux internationales, ou dans des territoires autres que le Royaume-Uni ou des États-Unis je pouvais choisir quelle licence utiliser, mais aux États-Unis, je dois utiliser mon indicatif d'appel aux États-Unis et au Royaume-Uni mon indicatif d'appel UK.
Par exemple en Bulgarie, je pourrais choisir d'être: LZ / G4xyz ou LZ / AK6xyz en haute mer alors je pourrais être: G4xyz/ MM ou AK6xyz / MM. Je pourrais peut-être avoir un QSO avec moi-même, lol ! Au-dessus de la haute mer, je peux utiliser seulement: AK6xyz / AM. Au-dessus de la Bulgarie je pouvais choisir: LZ / AK6xyz / AM ou LZ / G4xyz / AM Note: je peux utiliser LZ / G4xyz/ AM en Bulgarie parce que ma carte de licence Royaume Uni (via CEPT) est équivalent à une classe 1 de licence Bulgare - qui permet l'opération aéroportée. Comme je le dis - C'est la façon dont je l'ai lu - d'autre opinion peut varier - mais je serais intéressé à leurs vues et observations. La plupart de mes vues proviennent de la lecture au Royaume-Uni, des États-Unis et les licences, étude pour la licence US, documents CEPT etc. 
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
La réponse (ci-dessous) correspond à ma lecture des règles comme décrites ainsi. Il convient de noter que cela n s' applique uniquement là où il y a un accord de réciprocité en place (comme la CEPT qui couvre la plupart de l'Europe, USA, Australie et quelques autres). Si il n'y a aucune entente de réciprocité en place, alors vous aurez besoin d'organiser quelque chose d'autre .   +++++++++++++++++++++++++++++++++++
Comme c'est souligné FCC Part 97 n' impose pas où dans un paquet AX25 l'indicatif doit être situé alors je ne vois aucun problème réglementaire avec un indicatif étant dans le champ de commentaire. En ce qui concerne l'exploitation réciproque je voudrais prendre un point de vue différent à ce qu'il a dit : KF5xxx est une licence de technicien. L'accord réciproque CEPT ne couvre que les titulaires de classe avancée et supplémentaires des États-Unis de sorte qu'un technicien ne peut pas le faire. En outre je crois comprendre que l'accord réciproque CEPT ne s' applique que si le titulaire du permis est physiquement présent dans le pays concerné.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++
Merci pour les précisions - je n' ai pas vérifié la classe associée à KF5xxx. Pouvez-vous donner des liens à la règle de la CEPT sur la présence physique? Il serait assez de choses l'utilisation de APRS / radio amateur sur des ballons de haute altitude qui est sorti de pays. Je ne connais pas d'autre moyen d'une transmission amateur serait légal dans un autre pays de l'espace aérien (autre que agencement sur mesure).
 +++++++++++++++++++++++++++++++++
 Ive a sauté Benjamin (KF5xxx) une ligne.
++++++++++++++++++++++++++++++++
> Je n' ai pas vérifié la classe associée à ... Toutefois, indépendamment de la classe de licence il n'y a pas violation de FCC Part 97 parce qu'il n'a pas compétence en dehors des Etats-Unis et dans les Territoires.
> Je ne connais pas d'autre moyen d'une transmission amateur qui serait légale dans un autre pays de l'espace aérien > (Autre qu'un agencement sur mesure). Il est intéressant de regarder en détail les pages de la  FAQ ARRL concernant opération maritime et l'exploitation aéronautique :
http://www.arrl.org/reciprocal-permit-faqs#
Si vous développez Groupe TitleHow puis-je opérer un mobile maritime? Mobile aéronautique?
Vous trouverez un lien vers beaucoup d'informations sur l'opération maritime, mais qui a-t-il sur l'aéronautique? Il dit simplement que vous ne pouvez pas exploiter un émetteur amateur sur un avion de ligne rien de plus. Pour moi, cela implique les Etats-Unis n'ont pas un accord réciproque unique pour la radio amateur opération aéronautique.
La licence CEPT réciproque document T / R 61-01 est
http://www.erodocdb.dk/Docs/doc98/official/pdf/TR6101.PDF
Il dit: "La Recommandation approuvée en 1985, il est possible pour les amateurs de radio de pays de la CEPT à fonctionner pendant de courtes visites dans d'autres pays de la CEPT" et "il sera valable que pour les non-résidents pour la durée de leurs séjours temporaires dans les pays ayant adopté la Recommandation ".
Pour moi, les expressions "pendant de courtes visites" et "séjour temporaire" indique être physiquement présent dans le pays.
T / R 61-01 Mise en œuvre Status
http://www.erodocdb.dk/doks/implement_doc_adm.aspx?docid=1802
Il est clair que lors de l'utilisation en vertu des dispositions réciproques vous avez besoin d' identifier conformément aux réglementations de pays. Cette aide consiste à ajouter le préfixe approprié à l'indicatif -
T / R 61-01 ANNEXE 2.
--------------------------------------------------


A  suivre, mais vos commentaires sont les bienvenus ?

Source directe : UKHAS  (traduction rapide)
from :  f6agv (AT) free.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire